Transplantation (WorkPackage N°5a, WP5a)

Le développement des transplantations d’organes est actuellement limité dû à la perte de greffons suite à un rejet chronique et des complications de réactions d’immunosuppression  qui restent à ce jour responsables d’une morbidité et d’une mortalité importante après la greffe. 

La greffe représente l’étape ultime du traitement si l’organe n’a pas pu être préservé ou reconstitué en amont, d’où une intégration idéale de l’équipe du Pr. Emmanuel Morelon dans le programme OPeRa, « Organ Preservation and Replacement ».

Cette équipe s’est fixée comme mission de savoir si une production d’anticorps anti-HLA dirigés contre le greffon peut se développer chez le receveur, malgré un blocage efficace du compartiment T CD4+ par les immunosuppresseurs actuels.

 

Sur le plan de la recherche 

Les études expérimentales menées par son équipe à Edouard Herriot ont déjà montré que l’absence de cellules T CD4+ chez les souris recevant une greffe de peau allogénique ne prévenait pas le rejet mais abrogeait totalement la production d’allo-anticorps responsable de la destruction de l’organe.

Ces résultats étaient attendus et confirme l’intérêt du projet d’analyser ce qu’il se passe lors d’une transplantation cardiaque hétérotopique abdominale chez la souris.

 

Sur le plan des soins :

Pour apporter des outils de diagnostic supplémentaire, une bio-collection est en cours de réalisation en 2013. Ainsi sera recherché de nouveaux biomarqueurs pronostiques en transplantation d’organe, en corrélation avec les données d’une base clinique chez les patients transplantés avec analyse de la réponse immune dans les différents types de greffes, phénotypage de la réponse (sang, urine) et en comparant les réponses alloimmunes versus réponses anti-infectieuses.

Nous chercherons aussi des biomarqueurs urinaires pronostiques de développement d’une insuffisance rénale chronique chez les patients transplantés cardiaques, pulmonaires et hépatiques. Les moyens humains nécessaires à la bio-collection et à la base de données proviendront du financement alloué à la plateforme translationnelle et aux collaborations avec l’industrie pharmaceutique.

 

Interviews et articles sur Pr. Emmanuel Morelon :

Directeur Scientifique de La Fondation CENTAURE qui a pour mission d’unir les centres de Transplantation Français.